Pour certains types de marchandises et certaines destinations, la voie ferrée demeure un acteur incontournable de transport. Il lui faut maintenant relever de nouveaux défis sur de nouveaux marchés: conteneurs, intermodalité, trafics diffus, dessertes portuaires et nouveaux clients. C’est ce que tentent de faire les opérateurs historiques ainsi que les nouveaux entrants un peu partout en Europe.

Contrairement à la route, l’évolution structurelle de la mobilité ne parvient pas à gommer les effets conjoncturels du rail. En effet, le rail est particulièrement sensible à la conjoncture notamment de l’industrie lourde. La réduction de ces tonnages et de ces tonnages kilométriques est plus faible que l’augmentation de la route. Cela signifie que la route a pris du volume au rail mais également que c’est elle (la route) qui assure une grande partie de la croissance des tonnages.

Cette comparaison du rail et de la route traduit notamment la difficulté du rail à sortir aisément de ses frontières pour diverses raisons techniques et réglementaires. Les compagnies ferroviaires sont fortement « coincées » dans leurs limites territoriales ou dans des lignes internationales très ciblées. Cette situation est particulièrement grave dans et pour un petit pays comme la Belgique.

Cet état de chose représente une véritable difficulté pour le rail dans le marché concurrentiel des transports et lui fait indéniablement perdre des parts de marché. La libéralisation du rail via la mise en application des directives européennes est donc une chance pour le chemin de fer, de capter de nouveaux marchés et de réduire l’écart de concurrence avec la route. Faire tarder cette libéralisation, c’est immanquablement favoriser davantage le recours à la route.

Reportage sur le premier Opérateur Ferroviaire de Proximité

La proposition de plan d’investissement consolidé 2013-2025 du Groupe SNCB, approuvée par le Conseil d’Administration de la SNCB-Holding le 30 novembre 2012

→ Consultez les documents

Au départ de l’aéroport de Liège, Liège Carex (Cargo Rail Express) est un projet de raccordement pratique aux lignes ferroviaires à grande vitesse vers Bruxelles et l’Allemagne. Elle pourra ainsi accueillir, dès sa mise en service, la ligne de fret européenne à grande vitesse initiée par l’ASBL Euro Carex

En savoir plus