Benoît Minet

On pouvait difficilement mieux faire coïncider l’agenda politique à celui de la Cellule Mobilité de l’UWE. En effet, ce 29 mars se tenait le tout premier « Workshop Fleet & Mobility » consacré au contexte et aux réalités pratiques du Budget Mobilité. Et ce, alors que la loi relative à l’instauration de l’allocation mobilité « Cash for car » venait d’être votée à la Chambre, le 15 mars, et que le gouvernement avait conclu, le 16 mars, un accord sur les bases d’un projet de loi relatif au Budget Mobilité. Ainsi, près de 80 personnes avaient fait le déplacement à Louvain-la-Neuve ; principalement, des responsables des Ressources Humaines, des Mobility Managers et des Fleet Managers.

C’est la FEBIAC qui a planté le décor de cette matinée en rappelant le contexte et l’évolution chiffrée (immatriculations, rejets de CO², normes euro, âge moyen des véhicules,…) du parc automobile belge tout en épinglant la situation spécifique des véhicules de société et le taux de pénétration des motorisations alternatives. Elle a ensuite dressé le tableau (conditions, valeurs et conséquences) de l’allocation de mobilité appelée « Cash for car » et brossé les principes généraux des 3 piliers établis dans le projet de loi du Budget Mobilité. Enfin, la FEBIAC a rendu compte de son enquête « Company Cars Report » de 2017 sur la perception du Cash for car et du Budget Mobilité par les détenteurs d’un véhicule de société.

A suivi l’intervention de EY qui a permis de pénétrer dans la mécanique de la fiscalité « fleet » et de ses dernières évolutions en lien avec la thématique du jour. Ainsi à côté du nouveau cadre fiscal et des nouvelles méthodes de calcul des exonérations (exemples concrets à l’appui), bons nombres de réflexions et de messages (tels que l’évolution des normes d’émission « NEDC » vers « WLTP » et l’impact de la période transitoire 2017-2019) ont pu être présentés. De quoi inviter les entreprises à revoir leur car policy et à mettre en place un reporting approprié afin de cerner, au mieux, les interactions et pistes d’optimisation offertes par le régime « Cash for car » et/ou par le Budget Mobilité. Les aspects liés au phénomène de « dédieselisation », à l’impact environnemental, à l’impact sur le marché automobile, mais aussi les particularités belges & régionales de la fiscalité et toutes leurs incohérences ont aussi été pointées du doigt pour en comprendre leurs enjeux et leurs complexités.

En fin de séance, quatre acteurs/opérateurs proposant déjà des solutions, telles que des cartes et applications mobiles de Budget Mobilité, qui se sont succédés pour convaincre les entreprises de la faisabilité pratique de l’implémentation du Budget Mobilité. Modalisy, Xximo, Olympus et Eurides (de droite à gauche) se sont ainsi pliés au format original de « 12 minutes pour convaincre » afin de mettre en lumière la flexibilité, les gains en termes de simplification administrative, de récupérations de la TVA ou encore de reporting de leurs solutions techniques et taillées sur mesure pour les entreprises.

Téléchargez toutes les présentations du jour (FEBIAC, EY, Modalizy, XXimo, Olympus et Eurides) au format PDF  

Voir toutes les photos de la matinée

Partant du constat que :

  • De plus en plus de Fleet Managers s’intéressent ou se forment au Mobility Management…
  • Les entreprises qui agissent en faveur de la mobilité alternative se posent de nombreuses questions pratiques et stratégiques en matière de motorisation de leur flotte…
  • Le cadre légal et fiscal de la voiture de société évolue fortement…
  • De nombreuses solutions concrètes existent déjà sur le marché…

Pour cette raison, la Cellule Mobilité organise, en partenariat avec la FEBIAC et TRAXIO, à partir de cette année des workshops techniques pour apporter des réponses claires et les plus avancées possible auprès des Fleet et Mobility Managers d’entreprises.