Benoît Minet

Les entreprises de plus de 100 travailleurs en moyenne ont jusqu’au 31 janvier 2015 pour rendre compte de leur situation de mobilité au 30 juin 2014. Il est d’ores et déjà temps de planifier le processus de mise en œuvre comprenant la récolte des données et la concertation sociale au sein de votre entreprise.

La Loi-programme du 8 avril 2003 oblige, tous les trois ans, les entreprises et les organismes publics, situés sur le territoire belge et qui emploient plus de 100 travailleurs en moyenne (ainsi qu’à chacune de leurs unités d’établissement comptant au moins 30 travailleurs), à répondre à l’obligation fédérale de diagnostic mobilité. Ce quatrième exercice a pour but d’identifier les habitudes de la mobilité domicile-travail des travailleurs à la date du 30 juin 2014. 

Un long travail de collaboration gagnant-gagnant (entreprises et administration fédérale), réalisé depuis 2013, a permis d’aboutir, pour la 4ème édition de l’obligation fédérale de diagnostic mobilité, à un questionnaire simplifié. Celui-ci est désormais muni d’un outil d’aide au remplissage, suggérant des recommandations adaptées aux résultats de l’entreprise, et accompagné d’un nouveau module de feed-back comprenant des bonnes pratiques inspirantes. Cette évolution importante devrait ainsi mieux répondre aux attentes des personnes chargées de cette obligation et contribuer plus utilement à l’amélioration de la mobilité des entreprises dans la pratique (sensibilisation, mesure incitantes, etc.)

Pour accompagner davantage et guider les entreprises à travers ces nouveautés, la Cellule Mobilité de l’UWE, le Service Public Fédéral (SPF) «Mobilité et Transports» ainsi que le Service Public de Wallonie (SPW) ont convié les entreprises privées et administrations publiques concernées à l’une des cinq séances d’information provinciales organisées durant les mois de mars et d’avril. Ces réunions d’information ont apporté les clés permettant de se familiariser avec ces nouveautés et ont aidé plus de 200 participants (toutes séances confondues) à identifier les organismes pouvant les soutenir tout au long de cet exercice.

En cas de questions spécifiques, n’hésitez pas à contacter le SPF Mobilité et Transports