Benoît Minet

Au cours du printemps 2019, Tous vélo-actifs a voulu connaître votre avis et vos besoins de cyclistes wallons. L’enquête « Moi cycliste, j’aimerais… » était une manière de vous donner la parole dans le contexte des élections régionale et fédérale de mai 2019.

Vous avez été 819 à nous faire part de votre avis. Moyenne d’âge des répondants : 43 ans ; 41 % de femmes, 57 % d’hommes et majoritairement des cyclistes se rendant au travail dans les provinces de Namur et Liège.

Vos réponses sont de précieuses indications pour l’accompagnement que propose Tous vélo-actifs aux entreprises.

Le questionnaire vous donnait aussi l’occasion de laisser un commentaire ou de formuler une suggestion. Vous avez été nombreux à le faire. Nous avons analysé avec attention toutes ces remarques ; nous les avons résumées et classées selon 8 grands thèmes. Nous avons aussi décidé de mettre en avant quelques commentaires que nous avons jugés intéressants  ou pertinents parce qu’ils nous apparaissaient comme des pistes de réflexion ou des points d’attention utiles. L’analyse de vos réponses et commentaires a donné lieu à la rédaction d’une plaquette que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

Entretemps, le nouveau Gouvernement wallon a été formé. Dans la Déclaration de politique régionale (DPR) 2019-2024 qui fonde l’accord de gouvernement, un volet est dédié à la mobilité et en particulier au vélo (p.67). Il est intéressant de noter que les pistes de travail et d’attention avancées dans ce document à propos du vélo vont dans le sens de ce qui a été prioritairement demandé par les cyclistes au cours de notre enquête.

Mon itinéraire vaut de l’or

Dans le cadre de la Semaine de la Mobilité 2018 et lors du « Printemps à vélo », Tous vélo-actifs vous a aussi demandé de partager l’itinéraire que vous faites à vélo pour rejoindre votre lieu de travail. L’objectif était triple :

  • permettre à chaque entreprise du projet Tous vélo-actifs de partager les itinéraires de ses collaborateurs cyclistes et ainsi de pouvoir conseiller les autres travailleurs qui voudraient essayer le vélo et hésitent sur l’itinéraire le plus adéquat à privilégier ;
  • permettre au mobility manager des entreprises concernées d’organiser, avec ces itinéraires, des activités de mise en selle ;
  • constituer une grande carte d’itinéraires de la Wallonie qui pourrait donner des informations pertinentes en matière d’itinéraires cyclables aux gestionnaires de voiries ou aux décideurs politiques.

La récolte nous a permis d’obtenir 940 itinéraires. Tous n’étaient pas exploitables, néanmoins, ils nous ont permis de dessiner la carte suivante…

Notre carte est bien entendu partielle et inachevée (nous continuons cependant à y ajouter les itinéraires qui continuent à nous parvenir). Néanmoins, elle met en évidence quelques « nœuds » cyclables : Liège et Verviers ; Namur ; Ottignies-Louvain-la-Neuve – Wavre et l’axe nord vers Bruxelles ; Charleroi et Mons dans une moindre mesure. La présence d’entreprises Tous vélo-actifs dans ces régions explique évidemment cette concentration, mais ce n’est pas le seul facteur explicatif : le vélo rencontre de plus en plus de succès en ville parce que la circulation automobile s’y enlise, mais aussi là où des aménagements cyclables ont été réalisés…