Benoît Minet

Le 4e workshop Fleet & Mobility se tenait ce jeudi 21 novembre à Enghien. Après avoir abordé  la question du budget mobilité et celle de l’intégration des propulsions électriques, la dernière édition de notre workshop s’est penchée cette fois sur les possibilités offertes par le CNG au sein des flottes d’entreprises. Moins connu, le CNG a pourtant de nombreux atouts et doit être considéré comme une alternative sérieuse et crédible. Une trentaine de représentants d’entreprises ont pu découvrir, le temps d’une matinée, les aspects fiscaux, techniques, environnementaux et pratiques de ce mode de propulsion à prendre en compte et à valoriser en toute connaissance de cause.

Par CNG, on entend Compressed Natural Gas (Gaz Naturel Comprimé en français). Il n’est donc pas à confondre avec le LPG (Liquid petroleum Gas) qui est lui composé de propane et de butane, ce qui justifie son interdiction dans nos parkings sous-terrain… CNG est donc le même gaz que celui qu’on utilise pour chauffer nos maisons et nos entreprises, il n’a donc pas besoin d’être transporté par camion puisqu’il utilise le même réseau de canalisation que le gaz domestique.

La Febiac est venue planter le décor en contextualisant l’usage réel du CNG, chiffres à l’appui : progression des immatriculations, taux pénétration des motorisations alternatives, taux d’émissions, fiscalité … mais aussi en donnant un aperçu rapide des modèles de véhicules CNG proposés par les constructeurs. Signalons ainsi que plus de 14.000 véhicules roulent actuellement au gaz comprimé, ce qui représente 0,2% du parc automobile belge.

De son côté, Traxio est intervenu plus spécifiquement sur la composante technique d’un moteur CNG et en a profité pour donner son point de vue sur le secteur en regard, entre autres, des dernières déclarations de politiques régionales et des objectifs climatiques. Enfin, Traxio a objectivé les avantages écologiques du CNG : au minimum -7% d’émissions de CO2 , -77% de particules fines et -90% d’oxydes d’azote (NOx) !

Pour la CREG, pas de doute, le CNG est une alternative crédible, aussi bien pour les voitures que pour les camionnettes. En effet, le coût du carburant CNG est grosso modo 70% moins cher que les carburants pétroliers, en raison d’un prix inférieur à la pompe et d’une consommation moindre. La CREG pointera cependant plusieurs points à améliorer comme la couverture en stations CNG, les offres proposées par les constructeurs, un déficit de connaissance (public & médias), le « mindset » concessionnaires et sociétés de leasing ou encore l’exemplarité et soutien de cette motorisation par les autorités publiques.

Pour aller plus loin dans les réflexions, la deuxième partie de la matinée s’est déroulée sous la forme d’une table ronde afin de mettre en avant l’usage pratico-pratique du CNG. Ideta, en tant que représentant des communes, et la Vitrerie Landrieux (implantée du côté de Tournai) ont pointé les avantages concrets du CNG au quotidien. Leurs témoignages ont permis, par ailleurs, d’aborder la distinction entre la méthode « fast-fill » de « tankage » en station et la méthode « slow-fill » envisageable en entreprise. De son côté, Renta est revenu sur l’offre CNG proposée par les leasers (dépendant de l’offre proposée par les constructeurs) tout en identifiant les difficultés rencontrées par les professionnels dans le contexte actuel. Enfin, Gas.be n’a pas manqué d’insister, en tant que distributeur, sur la qualité,  la crédibilité et l’ensemble des solutions techniques offertes par ce carburant et ses dérivés (LNG) tant pour le transport de personnes que pour le transport des marchandises.

Ce workshop thématique a donc permis de promouvoir tous les avantages de ce carburant alternatif encore trop peu connu et pas assez mis en avant. Les participants ont maintenant une bonne connaissance des avantages, mais aussi des limites du CNG et peuvent ainsi mieux réfléchir à une intégration éventuelle de cette motorisation dans leurs flottes d’entreprises.

Consulter toutes les présentations

Voir les photos de la matinée d’étude

Télécharger l’étude de la CREG sur la compétitivité du gaz naturel utilisé en tant que carburant CNG (compressed natural gas) et LNG (liquefied natural gas) pour divers types de véhicules