Colette Pierard

C’est devant un large public de mobility managers et de partenaires de mobilité que la Wallonie a remis ce 24 janvier les labels vélo-actifs et leur diplôme à ceux qui ont suivi la formation en 2019. L’occasion aussi d’aborder les questions de climat et mobilité, d’entendre quelques success-stories et aux nouvelles entreprises du programme, de se présenter à leurs homologues.

D’entrée de jeu, Tous vélo-actifs a fait le bilan des activités organisées en 2019 et avancé quelques chiffres intéressants : l’opération suit actuellement 33 entités (entreprises, administrations, universités, hôpitaux). Quelque 49.000 travailleurs sont ainsi concernés ; 2.500 sont reconnus comme cyclistes, soit 5% de ces travailleurs (et c’est un chiffre sous-estimé, car il ne prend souvent en compte que les demandes d’indemnité vélo). Signalons, à titre de comparaison que d’après le Diagnostic fédéral des déplacements domicile-travail, seulement 1,6% des travailleurs ont choisi le vélo pour leurs trajets professionnels. L’impact de Tous vélo-actifs et des campagnes menées est donc significatif. Et il l’est d’autant plus si l’on tient compte non pas de l’ensemble des travailleurs, mais des 11.500 personnes qui habitent dans un rayon de 10 km de leur lieu de travail, distance raisonnable à parcourir à vélo : le pourcentage de cyclistes passe alors à 22% !

Chloé Mispelon du bureau d’étude en mobilité Traject a ensuite pris la parole pour l’analyse des labels vélo-actifs 2019 et leur évolution. Cette année 21 entreprises ont été auditées par le bureau d’études. 9 d’entre elles ont obtenu le score maximal de 5 étoiles, 4 ont 4 étoiles et 7 ont 3 étoiles. En outre, des badges ont été attribués à certaines entreprises à 5 étoiles pour récompenser leurs efforts sur certains axes : Ethias pour la qualité de son parking vélo, UCB pour la progression importante du nombre de cyclistes et GSK et l’UMons pour le nombre d’activités de mise en selle et de sensibilisation organisées. Quelques pratiques inspirantes relevées lors des audits ont aussi été expliquées aux invités du jour.

La matinée s’est poursuivie par la désignation de 25 nouveaux mobility managers qui ont reçu leur diplôme de mains d’Étienne Willame, puis par la cérémonie de remise des labels vélo-actifs aux 21 entreprises concernées.

A l’heure de la prise de conscience des enjeux climatiques, la parole a ensuite été donnée à Julien Hoyaux de l’Agence wallonne de l’air et du climat (AWAC). Il est clair, en effet que les transports font partie des gros émetteurs de CO2 et de particules fines. Rappelant les objectifs européens et wallons de réduction de ces émissions, Julien Hoyaux a ensuite argumenté en faveur de la promotion du vélo dans ce contexte.

Place ensuite à deux success-stories de Tous vélo-actifs : celle de John Cockerill qui ayant rejoint l’opération en décembre 2018 affiche aujourd’hui une augmentation de cyclistes de près de 500% ! Et celle de l’UMons qui, confrontée à une implantation multisites et à deux publics très différents (le personnel et les étudiants) a entamé en guise d’entrée en matière un déploiement impressionnant d’infrastructures et de services ; un prérequis indispensable avant de grandes manœuvres de sensibilisation projetées pour les années à venir.

Les entreprises sont de plus en plus conscientes qu’elles doivent prendre en compte et améliorer la mobilité de leurs travailleurs. Et à ce titre, 2019 a été l’année du déclic. Jamais la Cellule mobilité de l’Union wallonne des Entreprises n’a été autant sollicitée pour des diagnostics mobilité. Pour le volet vélo, 11 audits spécifiques ont été réalisés et 8 entreprises ont tout récemment rejoint l’opération Tous vélo-actifs. Cinq d’entre elles : Atradius, AW Europe, le CHR La Citadelle, la Clinique Saint-Pierre d’Ottignies et Décathlon (agglo liégeoise) ont donc profité du workshop pour se présenter à leurs homologues.

Le workshop s’est clôturé sur une présentation des projets que Tous vélo-actifs entend développer dans les prochains mois (en l’occurrence l’organisation d’un workshop dédié aux hôpitaux, la valorisation des itinéraires cyclables récoltés, un accent mis sur l’indemnité vélo, une opération en lien avec les objectifs du développement durable puisque l’UWE est cette année SDG Voice, la relance de TVA START, des entreprises vélo-actives qui invitent leurs voisines…) et sur quelques graphiques prouvant que les efforts entrepris par tous les mobility managers dans leur entreprise conduisent à des progressions significatives en matière de mobilité douce.

L’ensemble des présentations est à télécharger ci-dessous.

Les labels 2019

Entreprises Localisation Nbre d’étoiles 2019 Points 2019 Badges
AGC Glass Europe Louvain-la-Neuve 3 175  
CHC – Clinique Sainte-Elisabeth Heusy 4 226  
CHU Liège Sart Tilman 3 182  
Engie – Electrabel Tihange 4 219  
Ethias Liège 5 281 Parking vélo
GSK Wavre-Rixensart 5 252 Actions pour mettre en selle de nouveaux cyclistes
IBA Louvain-la-Neuve 4 238  
IDEA Mons 3 166  
John Cockerill Seraing 3 187  
La Mutualité chrétienne de la Province de Namur Namur 5 265  
La Mutualité chrétienne de Verviers-Eupen Verviers 4 224  
La Province de Brabant wallon Wavre 5 251  
La Province de Namur Namur 3 191  
Le Service public de Wallonie Namur et Jambes 5 256  
Nekto Neufvilles 3 199  
SWIFT La Hulpe 5 260  
UCB Pharma Braine-L’Alleud 5 251 Augmentation (+ 46%)
Université de Liège (ULIEGE) Sart Tilman 5 253  
Université de Mons (UMONS) Mons 5 262 Actions pour mettre en selle de nouveaux cyclistes
Université de Namur (UNAMUR) Namur 3 150  
Vivalia Marche-en-Famenne 3 193  

Les présentations